Risques liés au forage

0
 Risques liés au forage
Les différents risques lies au forage sont résumés comme suit [7]:

II.2.1. Risques liée aux opérations de levage et de manutention
   
On ce qui concerne les appareils de levage et de manutention utilisées lors d'un forage ou démantèlement d'un appareil  de forage .il convient de considérer quatre (4) principales sortes de risques :
-Le manque de puissance des engins.
- Leurs mauvaises conditions d’utilisation.
-Les défauts des appareils.
-L'insuffisance d’entretien.

a) Manque de puissance des engins
-Risque inhérents aux basculements, aux chutes et aux ruptures d'organes essentiels.

b) Mauvaises conditions d'utilisation
-Risque dû aux mauvais usages des charges, à leurs positions défectueuses et à leur balancement.
-Risques dues à l'utilisation des engins par personnel non habilité.

c) Défauts des appareils
-Ce matériel qui doit être conforme d'une part, aux normes en vigueur et d’autres parts aux réglementations existantes ont souvent causé d'accidents graves.
-Les crochets ,câbles, chaînes, linges et autres accessoires ne sont pas souvent prévus pour l'usage auquel ils sont destinés ,leur caractéristique techniques se trouvent modifiées entraînement leur rupture et chute des charges à même le sol.

d) Insuffisance d'entretien
Il arrive que par manque de temps parfois et par négligence, l’entretien préventif ne soit pas assuré comme il devrait. Cette lacune conduit à des risques importants quand il s'agit de commande des mécanismes de levage.
Ces commandes lorsqu'elles existent, ne sont pas toujours bien employées puisque l'on rencontre des risques résultants de :
La sensibilisation des commandes (dureté, souplesse.)
L'absence d'arrêt d'usage (coupe de point)
La mise en marche intempestive (mauvais réglage à l'usure)
Verrouillage défectueux
Mauvaise réparation des organes de mise en route, d’arrêt d'urgence ou de sélection.

En présence de telles situations dégradantes, la matrice des manœuvres de levage et de manutention devient aléatoire provoquant ainsi des dangers, chutes des charges à même le sol avec dégâts corporels possibles.

II.2.2. Risques liés à la manipulation des produits chimiques

Le contrôle de la boue de forage implique l'utilisation de produits chimiques dangereux. Il est important que chacun connaisse ces dangers dans le chantier sont:

Les brûlures par la soude caustique (NaOH) sont les accidents les plus fréquents.
La soude caustique est une base très forte qui brûle la peau en particulier quand elle est humide.
Les boues très basiques brûlent également la peau soit directement soit après imprégnations des vêtements.
Le carbonate de baryum qui est une poudre blanche parfois utilisé dans le traitement des anhydrides, est un poison (indique sur l’emballage)
Le chromate de sodium (ou dichromate) est également un produit irritant et un poisson.
La plus part des inhibiteurs de fermentation sont à base de formaldéhyde et peuvent contenir bactéricides, ce sont des poissons pour le corps humain et les enflent peuvent sérieusement affecter les poumons et les yeux, en plus nous avons les gaz toxiques comme l'hydrogène sulfureux dégagé.

II.2.3. Risque électrique
Les risques électriques qui peuvent se rencontre sur un chantier de forage sont :

II.2.3. 1. Risque électrocution
Provoque par le contact du personnel avec une partie d'installation sous tensions :
Le contact est d'autant plus dangereux que la tension est plus élève et le milieu plus humide et plus conducteur.
Les tensions courant 127-220V peuvent être mortelles (main humide proximité de masse métallique, sol conducteur) seules les installations dites de sécurité 3000 V maximum pouvant être considérer sans danger.

II.2.3. 2. Les Effets de courant électrique
Les effets du courant électrique touche deux parties :
-Le matériel
-L'homme
Sur l'homme
On distingue les effets immédiats et les effets secondaires :
Effets immédiats
Contraction musculaire.
Tétanisation des muscles respiratoires
Fibrillation ventriculaire.
Inhibition de centre nerveux
Effet thermique.
Les brûlures électrothermiques.
Brûlures par arc électrique
Effet secondaire
Complication cardio-vasculaire.
Complication neurologique.
Troubles organiques
Complication rénale.
Séquelles sensorielles

Sur le matériel
L'électricité ne cause pas uniquement des accidents pour les travailleurs, mais elle provoque aussi des destructions du matérielle, des courts circuits peuvent causes des accidents graves (explosion par exemple)

II.2.3.3. Mesures de protection contre le danger électrique
Protection contre les contacts directs
Cette protection peut être obtenue par :
Panisse en place d’obstacles.
L'éloignement avec les pièces mises sous tension.
L'insolation avec les pièces mises sous tension.
Utilisation de la mise à la terre.

b) Protection contre les contacts indirects
Lorsque l'opérateur soumis a des tensions dangereuses par contact indirect c'est –à -dire par contact avec une masse mise accidentellement sous tensions à la suite d'un défaut d'isolement il est en danger deux mesures de protection doivent être obligatoirement mises en œuvre simultanément mise a la terre des masses mise en police dispositifs de coupure automatique (disjoncteurs).

II.2.4. Risque de bruit et de vibration

Les bruits et les vibrations sont considérés comme une pollution dans le monde de travail, cette pollution peut constituer pour l'homme une agression psychologique ou physiologique

II.2.4.1. Sources de l'émanation du bruit
Les bruits et vibrations dans le chantier de forage sont produits par :
Les tamis vibrants de la boue.
Les moteurs diesels électriques Caterpillar (1500KVA)
Les pompes à boue et les pompes auxiliaires entraînées par des moteurs électriques
Le niveau de bruit dans le chantier atteint 90db.

II.2.4.2.  Influence de bruit sur l'organisme
Le bruit provoque des sentiments désagréables et exerce de fortes influences sur le système nerveux. La nocivité du bruit se manifeste des effets par :
Effets non auditifs : Réaction négative cardio- vasculaire et nerveuse, fatigue, stress ….etc.
Effets auditifs : provoque la surdité professionnelle c'est à dire la diminution permanente de la sensibilité auditive.

II.2.5. Risque mécanique
II.2.5.1. Définition
C'est l'ensemble des facteurs physiques qui peuvent être à l'origine d'une blessure par action mécanique d'éléments des machines d'outils de pièces ou de matériaux solides ou de fluides projetés.
Les formes sont notamment écrasement : cisaillement, coupure ou sectionnement …etc.

II.2.5.2. Causes d'accident

a) causes liées au manque de précaution de l'opérateur
Non utilisation des équipements de protection individuelle EPI.
Relâchement de la surveillance et de l’attention.
Non respect des consignes de sécurité.

b) causes liées à la machine
Elément masse et stabilité (l'énergie potentielle d'éléments susceptible de se placer sous l’effet de la pesanteur).
Leur masse et leur vitesse (énergie cinétique d’élément mouvement contrôles incontrôlés.
Leur accélération potentielle d’élément élastique (ressorts) ou liquide ou de gaz sous pression ou sous vide.

II.2.5.3. Prévention contre le risque mécanique
La prévention intrinsèque et la protection concepteur afin :
D’éviter ou de réduire autant de phénomènes dangereux que possible en choisissant convenablement certaines caractéristiques de conception.
De limiter l’exposition des personnes aux phénomènes dangereux inviable.
Les protecteurs fixes (carottes capotes,….etc.)Utilises lorsque l’accès aux zones dangereux n’est pas nécessaire pendant le fonctionnement normal machine.

II.2.6. Risque d’incendie et explosion

II.2.6.1. Définition
Un incendie est un feu ou plus généralement, une combustion qui se développe sans contrôle, dans le temps et dans l’espace une combustion est un phénomène chimique qui se produit entre deux corps.

II.2.6.2. Risque éruption de gaz ou de boue du fond de puits
Il y a risque de venue du gaz qui est causé principalement par :
l’augmentation de la vitesse d’avancement de gaz.
l’augmentation de débit à la goulotte.
l’augmentation des volumes de la boue en circulation dans les bacs.
diminution de pression d’injection.

a) Cause des phénomènes irruption
 - Boue de très faible densité
Par délutions exagérée (eau de pluie dans la boue).
Émulsionnant par le gaz où l’huile.
 - Niveau de boue trop bas
Parce qu’on n’a pas rempli le puits après la manœuvre par suite de perte de boue.
Effet de pistonnage dû à une manœuvre de remontée trop rapide d’un outil à grand encombrement (carottier).

b) Emballage des produits à boue
      L’emballage des produits à boue pourrait être la cause d’un incendie et sa propagation.
Sur un appareil de forage, le jet aléatoire de l’emballage des produits chimiques utilisés pour la fabrication de la boue provoque incendie dû à la chaleur (température élevée).
En plus le bac à boue ayant contenu un produit inflammable.

II.2.7. Risque de chute
   
Le risque des chutes est un grand risque qui arrive lors des travaux sur chantier de forage, et qui provoque des dégâts humains tels que fractures, plaies, traumatisme….etc.
Il existe les chutes plein pied c'est à dire le blanchet glissant, ou sur les abords du puits et les chutes des hauteurs  c.-à-d. par rapport à la cave des eaux, échelles, escaliers et passerelles d’accrochage.












II.3. Liste des activités/sous-activités
L’ensemble des activités de processus de forage se résume comme suite [2] :
1. Reconnaissance Itinéraire et réception plate-forme
2. DTM (Démontage – transport – Montage)
2.1 Démontage/montage, chargement/déchargement
2.2 Transport
3. Forage
3.1 Forage trou de service
3.2 Travaux sur tube guide
3.3 Montage  TOP drive
3.4 Gerbage/dégerbage,
3.5 Réception de l’appareil
3.6 Forage/reforage
3.7 Manœuvre
3.8 Travaux sur BOP
3.9 Filage & coupe câble
4. Manutention
4.1 Manutention manuelle
4.2 Manutention Mécanique
5. Fabrication, traitement du fluide de forage (Boue)
5.1 Fabrication Traitement du fluide de forage
5.2 Circulation
6. Opérations spéciales
6.1 Opération tubage/tubing
6.2 Cimentation
6.3 Opérations de diagraphie
6.4 DST
6.5 Instrumentation
6.6 Carottage
6.7 Contrôle des Venues et Eruptions
7. Maintenance
7.1 Maintenance mécanique,
7.2 Maintenance électrique,
8. Travaux à chaud
8.1 Soudure à l’arc,
8.2 Soudure et oxycoupage au chalumeau
9. Nettoyage
9.1 Dépotage carburant,
9.2 Exercices (formation, sensibilisation, simulation)
9.3 Inspections
9.4 Protection du site
9.5 Hébergement et restauration

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق

يتم التشغيل بواسطة Blogger.

جميع الحقوق محفوظه © القانون الشامل

تصميم الورشه